5 astuces pour gérer ses émotions - BE-YOU[TIFUL] - Feel Ink Good
5 astuces pour gérer ses émotions
BE-YOU[TIFUL]

5 astuces pour gérer ses émotions

Colère, gaieté, anxiété, tristesse… Les émotions sont l’essence même de la vie. Fonctionner au « feeling » ou les contrôler ? L’enjeu est de taille, puisque savoir gérer ses émotions, c’est en quelque sorte comme apprendre à être heureux. Quelques pistes de réponses ici.

Si je te demande quels ont été tes plus grands moments de bonheur de ta vie ? Instantanément, sans doute, jaillissent des moments emplis de joie, de gratitude ou encore d’amour… Ton petit cœur s’emballe et tu revis ces belles émotions qui, reconnaissons-le, donnent à la vie tout son sel.
C’est parce que les émotions alimentent notre sensibilité, enrichissent notre personnalité, nous permettent de créer et d’entrer en communication avec les autres.

La colère, la déception, l’abattement : parfois, on ressent tellement d’émotions qui nous semblent négatives qu’on a l’impression qu’on va exploser comme une cocotte-minute !

« Les trois quarts du temps, comme nous ne savons pas nous en servir, elles nous font mal. Donc nous essayons de les contrôler, ou de les refouler, voire même de ne plus en avoir et du coup, nous ne pouvons pas être heureux. »

Etienne Jalenques, psychiatre.

Pourtant, nos émotions ne sont pas « nous » mais simplement des réactions par rapport à une situation. Alors stop la culpabilité, on prend un peu de recul, on regarde nos émotions en face, on leur tend l’oreille…et on apprend même à les aimer ! C’est ce que nous recommande Didier Hauvetten, spécialiste des réactions émotionnelles, dans son livre qui nous veut du bien : « Vivre avec ses émotions et celles des autres ». Je vous livre un aperçu avec 5 enseignements de Didier Hauvette.


  1. Un crocodile sommeil en chacun de nous

  2. Ce croco, il représente notre système de défense, qui nous indique que quelque-chose ne tourne pas rond et qu’un de nos besoins n’est pas satisfait. Ces crocodiles entrainent trois types de réactions : la fuite (« viens on ouvre un bar au Costa Rica au lieu de finir ce p*tain de dossier ! »), le repli (« J’y arriverais pas, je suis trop claqué(e), je vais plutôt hiberner avec les marmottes de chez Milka ») ou encore la lutte (« Je suis stressé(e), ne me cherches pas les noises sinon …»).


  3. Parle avec ton croco
  4. En situation de stress, identifies lequel de ces 3 crocos tente de te mettre en garde. Ce crocodile, c’est ton allié, celui qui est là pour lancer le signal d’alerte et t’aider à être plus heureuse. Alors, écoute-le. Tu fuies l’amour ? La fuite, c’est la peur de se voir privée de liberté et de sécurité. Vas plus loin… Dans quelles situations as-tu considéré que l’amour au sens large t’avait étouffé(e) ou mis dans une situation inconfortable ? Au fil de ta discussion intérieure, la tension retombera et tu pourras à nouveau avancer. Ouf !


  5. La confiance en soi, c’est la clé
  6. Identifies tes réussites, fais ressortir les qualités que tu possèdes et qui t’ont permis d’arriver jusque-là, dégages à partir de cela ta valeur ajoutée et tes atouts. En te sentant ainsi plus fort(e), tu te subiras moins tes fragilités face au monde extérieur et lâcheras donc moins tes crocodiles. Plus serein(e), plus zen !


  7. Et si on apprenait à bien communiquer ?
  8. Garder les choses en soi, ça nous remplit d’émotions négatives qui explosent généralement toutes agglomérées sous la forme d’une énorme colère, d’une crise d’angoisse voire d’un burn-out. Alors, à partir d’aujourd’hui, on apprend à dire les choses en suivant la méthode FCR: commences par parler des Faits, puis de leurs Conséquences et enfin du Ressenti que cela engendre..


  9. Mieux vivre ensemble
  10. Dans une situation conflictuelle, pour relâcher un peu de vapeur, attaques-toi aux faits plutôt qu’aux personnes. Si c’est un conflit qui peut être réglé par une une solution (des excuses, une réparation matérielle,…), tu pourras plus facilement faire ressortir les causes de ce conflit, de manière plus objective, le régler et apporter ensemble une solution concrète. S’il s’agit en revanche d’un conflit de valeurs (politique, morale, religion…), tu pourras apprendre à mieux comprendre l’autre en discutant, ce qui apaisera déjà le cocktail incompréhension-révolte-colère.

Alors on fait la paix avec soi même, et on se retrouve dans la rubrique BE-YOU[TIFUL] pour d’autres astuces bien-être.

Le livre de Didier Hauvetten, c’est par ici :

Vivre avec ses émotions
Acheter le livre

Partagez cet article
| | |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *